:: Le commencement :: Présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Long is the way and hard, that out of Hell leads up to light.

avatar
Aventures : 1
Date d'inscription : 28/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Fév - 18:10
  • Nom
  • Lucia
  • 20 ans
  • Humaine
  • Le Temple
  • ???
  • ???
  • Prêtresse
▬ ft. Jeanne de Fate

Teint : Clair
Taille : 1m66
Corpulence : Fine aux formes généreuses
Cheveux : Une longue chevelure blonde
Yeux : Bleu
Signe(s) distinctif(s) : Un tatouage sur le dos
Caractère

Tu es forte Lucia, plus que les apparences ne peuvent laisser paraître. Ton corps est frêle, fragile, mais ta volonté et ta force d'esprit sont inébranlables.
Tu es courageuse. Tu ne crains ni le risque, ni la peur et le danger. Peut importe l'objectif que tu t'es fixé, tu ne cesses de te battre pour l'atteindre.
Mais tu restes prudente, tu ne te précipite pas dans le feu de l'action. Tu penses, médites et réfléchit avant d’entreprendre quoi que se soit. Selon toi, mieux vaut perdre une journée à penser stratégie que quelques hommes dans un combat irréfléchi.
Tu gardes la foi. La foi en Aléone, en la Source et en la victoire d'Alathar contre le fléau. Tu es persuadée que les choses changeront pour le mieux. Et tu es prête à tout pour y parvenir. Tu te bats pour tes idéaux. Mieux encore, tu souhaites les représenter.
Car tu oses les choses. Si le monde tel qu'il l'est n'est pas en mesure de changer, alors tu seras celle qui le changeras. C'est dans ce but que tu as décidé de rejoindre le temple. On te diras souvent qu'une femme n'a place sur le champs de bataille. Ce à quoi tu répondras simplement que ta place est bien au delà de ça. Qui a dit qu'une femme ne pouvait pas diriger ?
D'une certaine façon tu es fière. Quoi qu'il arrive, quoi qu'on te dise, tu ne plie pas. Tu as du répondant, et tu n'hésites pas à remettre les gens à leur place. Jamais tu ne laisseras un homme se montrer supérieur. Le seul à avoir ce droit est le Grand-Prêtre lui même. Ce même homme qui te vois comme sa potentielle héritière.

Histoire

Ton enfance fut des plus ordinaires. Naît dans une modeste famille, tu grandis comme n'importe quel autre enfant de ton âge. Insouciante et pleine de vie, tu n'étais qu'une voix de plus parmi d'autres. Une enfant sans grande importance, et dont le destin semblait tout ce qu'il y avait de plus banal. Toutefois tu pris une autre direction. Jeune adolescente, tu avais été bercée par les discours du Grand-Prêtre, discours qui avaient su te redonner foi en l'avenir d'Alathar, avenir que tous savaient menacé par l'apparition du Fléau.  

Tu étais peut être ce qu'on pouvait appeler une fille ordinaire, tu refusais de vivre comme toutes ces personnes dépendantes des grandes factions instaurées. Tu voulais être plus qu'une membre de tel ou tel camp. Tu voulais faire les choses à ta manière, sans dépendre de personne. Tu voulais lui ressembler, à cet homme qui t'avais ouvert les yeux sur le monde et ses obscurités.

Avec pour bagage un simple baluchon, tu partie de ton village, sans un mot. Tu étais débrouillarde, tes parents comprendrait. Du moins c'est ce que tu pensais à cette époque. Tu marcha des jours durant, t'arrêtant de temps à autre dans les villages avoisinants. C'est après un long voyage que tu arriva devant les portes du temple.

" Je veux combattre. "

Tels étaient tes premiers mots arrivée sur place. On t'observa d'un regard étrange. Qui étais-tu ? D'où venais-tu ? Pourquoi vouloir se battre ? Tu n'étais à leur yeux qu'une enfant, une adolescente en fugue ou à la recherche d'une quelconque utilité en ces temps amères. Une bouche de plus à nourrir. Un corps de plus à enterrer après la bataille.

On t'offris des vêtements et quelques vivres avant de t'ouvrir les portes du village abordant le temple. Tu étais jeune, et encore trop inexpérimentée pour pouvoir te battre. Alors en attendant, tu travaillas en tant que serveuse dans une petite auberge. C'était encore bien loin de ce que tu voulais, mais cela te permettais d'économiser et de te faire connaître des habitants et des prêtres. Petit à petit.

Le temps avait passé et tu étais devenue une fidèle aimée de tous. Jeune, belle, serviable, tu semblais rayonner comme personne. Tu avais grandi, avais même trouvé l'amour. Une vie heureuse et insouciante qui te fis presque oublié tes objectifs. La guerre et le fléau semblait désormais bien loin. Du moins jusqu'à ce jour.

Edward fut appelé à se battre comme tous les prêtres du temple. Evidemment tu ne t'inquiétais pas, Edward était fort et ce n'était pas sa première bataille. Il reviendrait au bout de quelques jours comme il l'avait toujours fait. Et tu l'attendrais comme à chaque fois. Evidemment, tu avais déjà demandé à le rejoindre à plusieurs reprises. Mais le discours était toujours le même, tu étais, à ses yeux, trop frêle, trop douce pour ce genre de choses. Alors dans ta naïveté tu l'écouta et le laissa partir. Tu ne pouvais pas savoir.

Plusieurs semaines s'étaient écoulées depuis le départ des prêtres. Aucune nouvelle.

Pseudonyme
Prénom
Âge
Commentaire.


_________________________


▬ ft. Jeanne d'Arc de Fate

Carnation : ...
Taille : ...
Corpulence : ...
Cheveux : ...
Yeux : ...
Signe(s) distinctif(s) : Tatouage, tache de naissance, accessoire particulier, etc...
Tu es forte Lucia, plus que les apparences ne peuvent laisser paraître. Ton corps est frêle, fragile, mais ta volonté et ta force d'esprit sont inébranlables.

Tu es courageuse. Tu ne crains ni le risque, ni la peur et le danger. Peut importe l'objectif que tu t'es fixé, tu ne cesses de te battre pour l'atteindre.

Mais tu restes prudente, tu ne te précipite pas dans le feu de l'action. Tu penses, médites et réfléchit avant d’entreprendre quoi que se soit. Selon toi, mieux vaut perdre une journée à penser stratégie que quelques hommes dans un combat irréfléchi.

Tu gardes la foi. La foi en Aléone, en la Source et en la victoire d'Alathar contre le fléau. Tu es persuadée que les choses changeront pour le mieux. Et tu es prête à tout pour y parvenir. Tu te bats pour tes idéaux. Mieux encore, tu souhaites les représenter.

Car tu oses les choses. Si le monde tel qu'il l'est n'est pas en mesure de changer, alors tu seras celle qui le changeras. C'est dans ce but que tu as décidé de rejoindre le temple. On te diras souvent qu'une femme n'a place sur le champs de bataille. Ce à quoi tu répondras simplement que ta place est bien au delà de ça. Qui a dit qu'une femme ne pouvait pas diriger ?

D'une certaine façon tu es fière. Quoi qu'il arrive, quoi qu'on te dise, tu ne plie pas. Tu as du répondant, et tu n'hésites pas à remettre les gens à leur place. Jamais tu ne laisseras un homme se montrer supérieur. Le seul à avoir ce droit est le Grand-Prêtre lui même. Ce même homme qui te vois comme sa potentielle héritière.
LUCIA
Âge : 25 ans
Race : Humaine
Profession / études : ...
Etat civil : Marié(e), célibataire, en couple, divorcé(e), veuf(ve)
Situation familiale : ...
Situation financière : ...

Ton enfance fut des plus ordinaires. Naît dans une modeste famille, tu grandis comme n'importe quel autre enfant de ton âge. Insouciante et pleine de vie, tu n'étais qu'une voix de plus parmi d'autres. Une enfant sans grande importance, et dont le destin semblait tout ce qu'il y avait de plus banal. Toutefois tu pris une autre direction. Jeune adolescente, tu avais été bercée par les discours du Grand-Prêtre, discours qui avaient su te redonner foi en l'avenir d'Alathar, avenir que tous savaient menacé par l'apparition du Fléau.  

Tu étais peut être ce qu'on pouvait appeler une fille ordinaire, tu refusais de vivre comme toutes ces personnes dépendantes des grandes factions instaurées. Tu voulais être plus qu'une membre de tel ou tel camp. Tu voulais faire les choses à ta manière, sans dépendre de personne. Tu voulais lui ressembler, à cet homme qui t'avais ouvert les yeux sur le monde et ses obscurités.

Avec pour bagage un simple baluchon, tu partie de ton village, sans un mot. Tu étais débrouillarde, tes parents comprendrait. Du moins c'est ce que tu pensais à cette époque. Tu marcha des jours durant, t'arrêtant de temps à autre dans les villages avoisinants. C'est après un long voyage que tu arriva devant les portes du temple.

" Je veux combattre. "

Tels étaient tes premiers mots arrivée sur place. On t'observa d'un regard étrange. Qui étais-tu ? D'où venais-tu ? Pourquoi vouloir se battre ? Tu n'étais à leur yeux qu'une enfant, une adolescente en fugue ou à la recherche d'une quelconque utilité en ces temps amères. Une bouche de plus à nourrir. Un corps de plus à enterrer après la bataille.

On t'offris des vêtements et quelques vivres avant de t'ouvrir les portes du village abordant le temple. Tu étais jeune, et encore trop inexpérimentée pour pouvoir te battre. Alors en attendant, tu travaillas en tant que serveuse dans une petite auberge. C'était encore bien loin de ce que tu voulais, mais cela te permettais d'économiser et de te faire connaître des habitants et des prêtres. Petit à petit.

Le temps avait passé et tu étais devenue une fidèle aimée de tous. Jeune, belle, serviable, tu semblais rayonner comme personne. Tu avais grandi, avais même trouvé l'amour. Une vie heureuse et insouciante qui te fis presque oublié tes objectifs. La guerre et le fléau semblait désormais bien loin. Du moins jusqu'à ce jour.

Edward fut appelé à se battre comme tous les prêtres du temple. Evidemment tu ne t'inquiétais pas, Edward était fort et ce n'était pas sa première bataille. Il reviendrait au bout de quelques jours comme il l'avait toujours fait. Et tu l'attendrais comme à chaque fois. Evidemment, tu avais déjà demandé à le rejoindre à plusieurs reprises. Mais le discours était toujours le même, tu étais, à ses yeux, trop frêle, trop douce pour ce genre de choses. Alors dans ta naïveté tu l'écouta et le laissa partir. Tu ne pouvais pas savoir.

Plusieurs semaines s'étaient écoulées depuis le départ des prêtres. Aucune nouvelle. Pas de lettre, pas de signal. Rien. Tu étais paniquée, affolée même. Pourtant tu refusais d'y croire. Tu espérais au fond que ça ne soit qu'une mauvaise farce. Une blague de mauvais goût qui n'avait que trop duré. Seulement après quelques jours tu compris qu'il ne pouvait s'agir d'une farce. Quelque chose était arrivé.

Sans prévenir, tu quitta le village, dans l'espoir de trouver un indice, un message, quelqu'un, n'importe quoi qui pourrais t'aider, qui pourrais te ramener Edward. En errant

A votre propos

Pseudonyme : ...
Âge : ...
Commentaire : ...

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alathar :: Le commencement :: Présentations-
Sauter vers: